Avoir un enfant semble une chose simple….

Pourtant, les obstacles sont nombreux, voire infranchissables pour certains.

L’infertilité touche aussi souvent l’homme que la femme.

Quelquefois des traitements sont possibles…

Donner ses embryons est un acte généreux.

Votre solidarité aidera au bonheur des couples et des femmes non mariées en leur permettant de devenir parents.

Les équipes médicales des CECOS sont à votre écoute et répondront à toutes questions que vous vous poserez.

Quand ce n’est pas le cas, d’autres solutions existent : certains couples adoptent, certaines personnes choisissent d’avoir un enfant à l’aide d’une Assistance Médicale à la Procréation (AMP).

Dans certains cas, un  don de gamètes n’est pas possible, parce que  la stérilité affecte les deux membres du couple ou parce que le risque de transmettre une maladie génétique grave à l’enfant est important.

En dehors de l’adoption, l’accueil d’un embryon, proposé au don par un autre couple, représente une solution pour avoir un enfant.

Après avoir finalisé votre projet d’enfant et avoir ainsi goûté au bonheur d’être parents, faîtes partager ce bonheur à d’autres couples en donnant vos embryons qui ont été conservés au cours de la fécondation in vitro, et que vous ne souhaitez plus conserver pour votre couple.

Pourquoi, pour qui donner ses embryons ?

Pour certains couples concevoir un enfant est parfois difficile.

Le don d’embryon est destiné à des couples ne pouvant pas avoir d’enfant, soit parce que le couple souffre d’une double stérilité (l’homme n’a pas de spermatozoïdes et la femme pas d’ovocytes), soit parce que le risque de transmettre une maladie génétique grave à l’enfant est important.

Le don d’embryon est également destiné à des couples de femmes et des femmes non mariées.

Qu’est-ce qu’un embryon ?

 

L’embryon est le résultat de la fécondation d’un ovocyte par un spermatozoïde. L’œuf fécondé va entreprendre une série de divisions au cours de la 1ère semaine ; il sera composé de 4 cellules au bout de 48h,  8 cellules au bout de 3 jours, et plus d’une centaine au 6ème jour, date à partir de laquelle commencera son implantation  dans la muqueuse utérine.

Quels embryons peuvent être cédés pour le don ?

Les embryons pouvant être cédés pour le don sont des embryons obtenus par fécondation in vitro chez des couples et des femmes non mariées ayant besoin de cette technique pour avoir des enfants.

En général au cours d’une fécondation in vitro plusieurs embryons sont obtenus : 1 à 2 sont transférés dans l’utérus de la future maman.

Parmi les embryons restants, (on les appelle souvent « embryons surnuméraires »), certains pourront être conservés dans l’azote liquide. Si le couple ou la femme non mariée a eu les enfants qu’il ou elle désirait, et s’il reste des embryons congelés, il ou elle pourra les donner à un couple ou une femme non mariée.

Qui peut céder ses embryons, et sous quelles conditions ?

Les couples ou des femmes non mariées qui ont des embryons congelés ne faisant plus l’objet d’un projet parental, le plus souvent parce qu’ils ont eu les enfants qu’ils souhaitaient.

 

L’homme doit être âgé de moins de 45 ans et la femme de moins de 37 ans.

Quelles sont les formalités à accomplir? Quelles sont les étapes du don ?

Les couples et les femmes non mariées ayant des embryons cryoconservés reçoivent chaque année du CECOS un courrier leur demandant ce qu’ils souhaitent pour leurs embryons : poursuite de la conservation, destruction, don à la recherche, ou don à un couple ou une femme non mariée.

S’ils cochent cette dernière case, un rendez vous avec un médecin du centre où leurs embryons sont conservés leur sera proposé.

A cette occasion, le médecin vérifie les sérologies- une prise de sang sera parfois prescrite- et réalise une enquête génétique, l’objectif étant d’éviter de transmettre une maladie d’origine génétique connue.

Une consultation avec le (la) psychologue du centre leur est également systématiquement proposée. Au terme de ces entretiens, le couple ou la femme non mariée signe un formulaire de consentement, dans lequel la règle de l’anonymat réciproque est clairement énoncée.

Il ou elle devra ensuite confirmer sa décision par un courrier, adressé au moins 3 mois après ces entretiens. A partir de là, les formalités sont terminées pour lui.

Siège social

478 Rue de la Découverte
Mini Parc 3
CS 67624 31676 LABEGE Cedex
SIREN 300 089 646

SIRET 300 089 646 00032
Déclaration Activité N° 76 31 09316 31
Code APe 7219Z
Nous contacter